Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Complexe d’infériorité : comment réagir ?

Complexes.jpg

Le complexe d’infériorité émane d’une infériorité réelle ou imaginée chez la personne affectée. Cette personne se compare à un idéal désiré. Elle s’attribut elle-même ses critères d’infériorité et se juge en faisant la comparaison avec les autres qui, pour elle sont meilleurs ou plus chanceux. On distingue trois types de complexes : le complexe intellectuel, le complexe social et le complexe physique.

Symptômes et conséquences d’un complexe d’infériorité

Le fait d’être convaincu que les autres sont meilleurs ou qu’ils peuvent faire mieux aggrave la perception négative ce qui mène à perdre son estime de soi. Ce problème d’ordre psychologique n’est pas sans conséquences graves. L’individu affecté se sent très mal à l’aise en communauté. Il imagine que les autres prêtent attention à son imperfection devenue dans sa tête un défaut très insupportable. Il éprouve souvent des sentiments de honte, se sent frustré, se dévalorise. Il perd toute confiance en lui. Il est tout le temps anxieux, stressé et effrayé des autres et de l’avenir.

Conséquences ?

 Son complexe d’infériorité l’empêche d’affronter ses problèmes, de prendre des initiatives et d’accepter des responsabilités. Dans la vie professionnelle, il évite de se faire remarquer, de faire des relations avec ses collègues et même de demander une augmentation de salaire. Mauvaises relations au travail, refus des responsabilités, peur de tout… Il ne progresse jamais. Ses échecs multiples peuvent alimenter en lui des sentiments de rancune. Il en veut à tout le monde. Il devient même agressif.

Que faire ?

Le complexe d’infériorité est à soigner. Il faut consulter un psychologue pour connaître les causes réelles et pour apprendre à travailler sur soi et à regagner confiance en ses capacités. Les premières choses à faire pour surmonter ses complexes : Accepter l’échec, ne jamais se comparer aux autres, affronter les obstacles avec courage et cultiver une attitude positive. Il faut être motivé. C’est très important.  Il ne faut jamais dire « Je suis incapable, je n’y arrivai jamais ».

Pour en finir avec ses complexes physiques

Les imperfections physiques sont souvent difficiles à accepter : effets de l’âge, un nez disgracieux, une poitrine plate, trop de kilos en excès…Certes, il n’est pas agréable de ne pas voir une bonne image physique mais, il ne faut pas céder à l’angoisse et laisser cette constatation se muer en complexe et tourner à l’obsession. Il faut savoir s’accepter pour ne pas abaisser son estime de soi et pour ne pas rendre triste son quotidien.

Si vous n’avez pas la beauté physique, vous avez certainement d’autres qualités. Votre défaut physique vous angoisse ? Parlez avec quelqu’un de vos proches pour arrêter d’alimenter le complexe d’infériorité.

Réellement, l’image que l’on renvoie aux autres n’est pas celle que l’on croit avoir. Une autre solution peut vous rendre un grand service : la chirurgie esthétique ! Elle permet aujourd’hui de corriger tous les défauts physiques du corps qu’ils soient congénitaux dûs aux effets de l’âge, à une mauvaise hygiène de vie ou à un traumatisme….

Les commentaires sont fermés.