Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

De l’antiquité à l’ère contemporaine, les codes de virilité sont-ils les mêmes ?

Depuis l’antiquité, la virilité était attribuée à de critères bien physiques. Des spécificités socio-culturelles sont venues agrémenter ces critères et chaque société avait ses standards. Devenir viril se mérite. On ne nait pas homme on le devient.

Un homme viril est-ce ce grand sportif ou éphèbe avec un corps musclé ? ou encore est-ce Don Juan ?

Don juan.jpg

 

Qu’est-ce qu’un homme viril ?

statut greco-romaine.jpgDans l’antiquité

Le critère qui a le plus changé c’est l’importance accordée à la taille du phallus. A l’antiquité, la force physique était un critère associé à la virilité.  Puis pour quitter l’image du bestial attribué à une grande taille de pénis, les codes ont changé. Selon les statuts de la Grèce antique, les hommes étaient toujours représentés avec un corps musclé mais avec un petit pénis.

Un homme, un vrai, est celui qui a la tête bien remplie et la taille du sexe était relayée au second plan. Un homme se doit d’être poète, sensible et instruit. Le corps était mis à nu dans plusieurs fresques murales et statuettes. Mais quand il s’agit de faire le portrait d’un religieux, il fallait détourner le regard de leur appendice masculin. Rien qu’en sculptant le corps nu de l’homme c’était la parfaite expression de la virilité masculine.

De nos jours

L’image du rugbyman Chabal peut plaire à une certaine catégorie de femmes et pas à d’autres. Certaines femmes préfèrent les hommes sophistiqués et avec les traits fins. Tout est affaire de goût. L’idéal masculin de nos jours est, pour revenir sur les propos du début, dépendent du contexte socio culturel. Un homme viril pour les américains ne l’est pas forcément pour les brésiliens.

chabal.jpg

Rapport de l’homme à la chirurgie esthétique

homme.jpg

Le recours à la chirurgie esthétique plus facilement a contribué à faire changer les codes de masculinité et de beauté.  De plus en plus d’hommes osent et avouent avoir fait une rhinoplastie, un lifting ou encore des injections de botox par ci et par là.  On se trouve à de jeunes hommes avec la plastique aussi parfaite que leurs femmes.

A part ces interventions plastiques, certains recourent même à d’autres interventions comme la penoplastie. Ça leur permet, pour des raisons qui leur sont propres, d’augmenter la taille du pénis dans les limites du possible. Dans la même optique d’avoir un corps plus viril, ils font une gynécomastie pour éliminer le surplus de glande mammaire ou de graisse aux seins.

En définitive, la virilité n’est pas de subvenir à ses besoins à l’état animal mais plutôt de savoir maitriser ses pulsions. On fait primer le mental sur les pulsions. C’est ce qui fait la virilité et la force de l’homme, d’hier et d’aujourd’hui.

 

Les commentaires sont fermés.