Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Manger ses émotions… vrai ou faux ?

C’est une expression qui revient souvent… “Manger ses émotions”…C’est une réalité, certaines personnes mangent pour “étouffer” ce qu’elles ressentent, leurs émotions. Quelle est donc la solution?

Manger ses émotions : des racines profondes

Cette expression veut dire : « j’ai peur de ressentir mes sentiments. ». En effet, il est vrai que manger peut changer l’humeur et créer une autre sensation… Alors, il est donc permis de ressentir quelque chose… Oui mais pas ce qui se présente spontanément.

Sans faire de psychanalyse, ce sont les émotions de l’enfance qui remontent. Elles sont mal codées? Pourquoi? Parce que la nourriture est liée à différentes situations émotionnelles :

  • La nourriture-réconfort. Il est plus “facile” de consoler un enfant avec une “petite douceur’ que de chercher à comprendre ce qui crée sa détresse. Le malheur c’est qu’on ne console pas avec une carotte ou une pomme! Cela prend quelque chose qui a une valeur ajoutée. La petite douceur à laquelle on n’a pas accès habituellement. Et le plus souvent c’est sucré…
  • La nourriture récompense. Si tu fais… tu auras du dessert ou l’inverse. Et bien souvent l’enfant fait quelque chose qui lui déplait (émotion réprimée) et en échange il de la nourriture-récompense. Et le plus souvent c’est sucré…
  • La nourriture-culpabilité. Il ne faut pas jeter, il y a des enfants qui ont faim, etc. Nous sommes au 21ème siècle … les réfrigérateurs sont inventés depuis longtemps.

Vous l’avez compris, la relation avec la nourriture peut être complexe. C’est vrai, mais pas irrémédiable.

Mais les habitudes sont ancrées depuis longtemps. Une bouffée d’émotions… et le réflexe nourriture se met en place. Le “remède ” aux émotions, le corps le connait. C’est la petite douceur, l’assiette en plus, parce que “c’est trop bon”. Ainsi, le schéma du surpoids et de l’obésité se développe.

 

Des émotions on en ressent tout le temps

C’est une réalité. Alors autant apprendre à y faire face. En effet, faire face est un grand mot. Les émotions ne sont pas des ennemies. Non… mais on a appris à les chasser, à mettre un autre ressenti à la place. Et votre subconscient en a déduit que… il ne fallait pas que cela émerge.

Il faut d’urgence remplacer ce ressenti par… une sensation d’estomac bien rempli.

Le problème c’est que, des sensations, des ressentis, des émotions, nommez-les comme vous voulez, vous en avez tout au long de la journée.

Il n’y a pas de solution… Si, il y en a une, la seule, en fait: accepter de vivre vos émotions. Apprivoiser ce que vous ressentez. Le miracle quand on accepte de le faire, c’est qu’on s’aperçoit que ce qui semblait être une montagne, n’est en fait qu’une petite colline !

Donnez-vous le droit de ressentir vos émotions. Si c’est si terrible que ça… vous pouvez toujours courir vers le paquet de gâteaux. Mais essayez… avant de dire que c’est impossible. Avant d’affirmer que vous n’y pouvez rien parce que vous mangez vos émotions…

Un conflit entre logique et émotions

Pourquoi ce conflit ? Parce que votre tête essaie de dire quelque chose et votre corps fait le contraire,

À ce moment-là votre tête est gouvernée par la logique et votre corps par les émotions qu’il doit fuir, en mangeant. Et c’est ce dernier qui a le dessus. Mais votre raisonnement, vous dit que c’est insensé, que vous ne devriez pas céder. Au final vous rajoutez une couche d’émotions sous forme de culpabilité.

Ça n’arrange rien… Votre parade aux émotions négatives, c’est la nourriture… Vous êtes dans un cycle sans fin.

Alors la prochaine fois que vous vous apprêterez à dire que votre problème de poids, c’est le fait de “manger ses émotions“, arrêtez-vous un moment. Arrêtez, pour prendre le temps de ressentir ce qui se passe. Vous allez faire des découvertes sur vous-même.

Mais vous allez surtout commencer à casser la boucle infernale dans laquelle vous êtes. Vous allez signifier à votre inconscient que c’est vous qui reprenez le contrôle de ce qui se passe.

Bien souvent, affirmer que vous mangez vos émotions, c’est se trouver une excuse, pour ne pas affronter la réalité ! Si vous vivez ce genre de problème, cassez le cycle… votre vie s’améliorera à plusieurs niveaux.

Les commentaires sont fermés.